Keur Sambel

Lutte contre la déforestation et développement rural dans la forêt de Keur Sambel au Sénégal

 

  • Lancement : 2014 / Durée : 3 ans / Budget : 60 000 €
  • Partenaires opérationnels : NEBEDAY
  • Partenaires financiers : RECYCLIVRE 

 Contexte 

Paysage de Keur Sambel © Etc Terra

Pays à faible Indice de Développement Humain, le Sénégal est fortement touché par les effets globaux du changement climatique : inondations, pluies tardives et irrégulières, sécheresses récurrentes, pertes de l’espace agricole. Parallèlement, pour faire face à une démographie galopante, le Sénégal a puisé excessivement dans ses ressources, en particulier forestières. Plus de 80 000 hectares de forêt disparaissent tous les ans. Or, le développement socio-économique est intrinsèquement lié à la richesse des ressources naturelles.

 

Le projet intervient dans la forêt de Keur Sambel, dans la région naturelle du Sine- Saloum. Cette forêt de 200 hectares a été érigée en forêt classée en 1950. Le couvert végétal de la forêt de Keur Sambel diminue chaque année : coupe abusive de bois pour les besoins domestiques, coupe d’arbres rares pour le bois d’oeuvre, feux de brousse, coupe d’écorces pour la pharmacopée. Les ressources de la forêt de Keur Sambel sont surexploitées et commercialisées, principalement par des braconniers extérieurs à la zone. Les villages périphériques sont peu bénéficiaires et peu organisés pour protéger, gérer et valoriser leur forêt. Face à cette précarité, des alternatives durables doivent être mises en place pour améliorer les conditions de vie des populations locales en protégeant les écosystèmes dont elles dépendent.

 

Projet 

Le projet vise à protéger les ressources forestières du Saloum par et pour les communautés villageoises. Il a pour but d'encourager la gestion participative des ressources forestières. A travers des outils de communication sociale adaptés, le projet accompagne ainsi les initiatives locales dans la mise en place de systèmes de co-gestion de la forêt et de périmètres agro forestiers.

Le projet cible notamment les deux villages périphériques de la forêt : Keur Sambel (400 habitants) et Santhie Bera (300 habitants) ainsi que deux villages qui utilisent occasionnellement la forêt : Diaglé (1000 habitants) et Sandicoly (880 habitants).

Le projet se décompose en 3 axes principaux :

  • La mise en place d’une convention locale pour la gestion participative de la forêt de Keur Sambel
  • La mise en place de 4 périmètres agroforestiers (1 par village)
  • L'évaluation de l’empreinte environnementale des actions mises en oeuvre

 

Bénéfices

Bénéfices environnementaux

  • Lutte contre la déforestation ;
  • Lutte contre les feux de brousse ;
  • Reboisement ;
  • Protection et gestion durable des ressources forestières ;
  • Régénération naturelle assistée et amélioration de la biodiversité ;
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre et restauration/préservation des puits de carbone.
     

Bénéfices économiques et sociaux

  • Autosuffisance alimentaire et énergétique des villages par la mise en place de périmètres agroforestiers ;
  • Transfert et appropriation des connaissances ;
  • Implication de toutes les parties prenantes ;
  • Renforcement des communaités et amélioration de leurs conditions de vie par la création d’activités génératrices de revenus.

 

Partenaires 

  • RECYCLIVRE finance le projet à travers son engagement dans le 1% pour la planète ;
  • ETC TERRA assure le pilotage global du projet et la mise en oeuvre du volet empreinte environnementale ;
  • NEBEDAY assure la mise en oeuvre des activités terrain pour la mise en place de la gestion participative de la forêt et les périmètres agroforestiers.