PERR-FH

Projet Eco-Regional REDD+ - Forêts Humides de Madagascar

 

  • Lancement : Mars 2014 / Durée : 10 mois / Budget : 1 M€
  • Partenaires terrain : Wildlife Conservation Society (WCS), Office National pour l'Environnement (ONE), Madagascar National Parks (MNP)
  • Partenaire institutionnel : Ministère de l'Environnement, de l'Ecologie et des Forêts de Madagascar (MEEF)
  • Partenaire financier : Banque Mondiale

Contexte

A l'image du PHCF ou de Makira, plusieurs projets REDD+ (Réduction des Emissions issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts) sont mis en oeuvre à Madagascar depuis une dizaine d'années sur de vastes surfaces, du nord au sud du pays.

La diversité des méthodes de comptabilité carbone déployées jusque là par ces projets a conduit les diverses parties prenantes REDD+ du pays à s'engager dans une approche éco-régionale destinée à harmoniser ces méthodes et à réunir toutes les initiatives REDD+ autour d’une vision développée à l’échelle des 4,5 millions d’hectares de forêts humides du pays.

Après avoir activement participé à la rédaction de la R-PP, document national de préparation à la REDD+ validé par le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF) en juillet 2014, ce projet permet à Etc Terra de poursuivre son engagement à Madagascar, tant au niveau local que national.

 

Projet

L'objectif de ce projet mis en oeuvre sur la seule année 2014 est double : 

   
 

 
  • Faciliter l’accès des projets REDD+ (actuels et futurs) aux marchés du carbone ;
  • Contribuer à la préparation du pays à la REDD+ en amorçant l'approche éco-régionale par les Forêts Humides de l'Est, l'écosystème forestier malgache présentant le plus grand potentiel en terme de REDD+.

Pour atteindre cet objectif, trois grandes activités sont actuellement mises en oeuvre à l'échelle de l'écorégion : 

  • Elaboration du niveau d'émission de référence selon les cadres méthodologiques VCS et FCPF, incluant :
    • Cartographie des stocks de carbone (biomasse et sol) basée sur une vaste campagne d'inventaires de terrain ;
    • Actualisation de l'analyse historique de la déforestation sur la période 2005-2010-2013 ;
    • Projection de la déforestation future et des émissions de CO2 associées.
  • Définition de l'état de référence environnemental et socio-économique ;
  • Développement des systèmes de suivi du carbone, des facteurs de déforestation et des impacts environnementaux et socio-économiques.

 

Visualiser les réalisations sur le géoportail dédié au projet

 

Bénéfices attendus

Malgré la crise politique majeure qui a sévi dans le pays de 2009 à 2014, Madagascar fait toujours partie des pays africains les plus avancés dans le domaine de la REDD+. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne ces questions méthodologiques cruciales à la crédibilité de ce mécanisme ; ce projet devant permettre à Madagascar de se maintenir parmi les pays les plus innovants en la matière.

Au-delà des économies d'échelle qui seront réalisées grâce à ce projet, le PERR-FH a par ailleurs déjà permis à Madagascar de poser sa candidature en tant que pays bénéficiaire du Fonds Carbone du FCPF ; l'objectif étant de pouvoir valoriser les réductions d'émissions (ou crédits carbone) générés à l'échelle de l'éco-région par les différents acteurs de terrain.

 

Partenaires

  • Partenaires techniques : ce projet est mis en oeuvre par un consortium composé d’Etc Terra, de WCS, de l’ONE et de MNP qui mobilisent tous de multiples collaborateurs et relais locaux. Plus de 150 personnes auront été mobilisées d'ici fin 2014 ;
  • Partenaire institutionnel : via divers ateliers organisés tout au long de l'année, le MEEF est chargé de valider les multiples travaux du consortium ; 
  • Partenaire financier : la Banque Mondiale finance ce projet via le Fonds Additionnel du Programme Environnemental n°3.