BioScene Mada

Scénarios d'évolution de la biodiversité sous l'effet conjoint du changement climatique et de la déforestation à Madagascar

  • Lancement : Mai 2014 / Durée : 5 ans / Budget : 265 000 €

  • Partenaires techniques : CIRAD (chef de file), Wildlife Conservation Society (WCS), Office National pour l'Environnement (ONE), Madagascar National Parks (MNP)

  • Partenaires financiers : Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, Fonds Français pour l'Environnement Mondial

  

Contexte
 

Séparée de l’Afrique puis de l’Inde il y a respectivement 165 et 88 millions d’années, la faune et la flore de Madagascar ont évolué de façon isolée. L'île est mondialement connue pour son incroyable biodiversité, caractérisée par des taux d’endémisme élevés, une importante diversité spécifique chez certains taxa, et l’absence totale d’autres groupes. Cette biodiversité est concentrée principalement dans les forêts tropicales de l’île et se trouve fortement menacée par la déforestation et les changements climatiques.

 

Boophis Luteus © F. Andreone

 

Projet

En utilisant des cartes de biodiversité issues des données collectées par le projet REBIOMA, ainsi que des modèles démographiques et de déforestation, BioScene Mada se propose d'estimer la perte de biodiversité associée à :

  • Différents scénarios de croissance démographique et de déforestation à l'échelle nationale ;
  • Différents scénarios de changements climatiques (ex. scénarios A2a et B2a du GIECC) en produisant des cartes de biodiversité future (obtenues à partir de modèles de niche climatique) et d'identifier les zones refuges et les zones à fort risque de perte de biodiversité ; 
  • L'effet conjoint du climat et de la déforestation.

In fine, en comparant les cartes présentes et futures de la biodiversité, BioScene Mada vise à identifier les zones prioritaires pour la conservation de la biodiversité (ex. zones refuges à fort risque de déforestation).

 

 

 Description schématique du projet © BioScene Mada

 

Bénéfices attendus 

Les résultats du projet doivent permettre d'améliorer l'efficacité du réseau d'aires protégées et d'assurer que le programme national REDD+ maximise les co-bénéfices des projets carbone pour la biodiversité.

Madagascar est en effet  fortement impliqué dans la lutte contre la déforestation à travers l’élaboration d’un programme national REDD+ et dans la mise en place d’un Système d’Aires Protégées à Madagascar (SAPM) couvrant actuellement près de 10% du territoire national. Concernant le programme REDD+, BioScene Mada permettra de fournir des outils pour évaluer les co-bénéfices en termes de biodiversité des projets mis en oeuvre sur le terrain. Concernant le SAPM, il permettra d’identifier les zones refuges pour la biodiversité face aux changements climatiques et de prioriser les efforts de conservation sur le terrain (par exemple en identifiant les zones refuges à fort risque de déforestation).

 

 

Partenaires

  • Partenaires techniques : ce projet est mis en oeuvre par un consortium composé du CIRAD (à l'initiative du projet), d'Etc Terra, de WCS et de l’ONE qui mobilisent leurs collaborateurs internationaux et locaux ;
  • Partenaires financiers : la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité et le Fonds Français pour l'Environnement Mondial co-financent le projet.

 

Plus d'information sur le site de BioScene Mada