Valorisation des déchets à Lomé

 

  • Partenaires techniques : GEVALOR, ENPRO, COMMUNE DE LOME
  • Partenaires financiers : AFD, FFEM, FONDATION GOODPLANET, FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVE, REGION Ile-De-France
  • Labellisation : GOLD STANDARD n°1783

 

Contexte 

Collecte des déchets ménagers dans les rues de Lomé © M. Sanou

La ville de Lomé se trouve confrontée à des difficultés de gestion des déchets ménagers. Le taux de collecte dans la majorité des quartiers de la ville de Lomé est faible, et ce malgré la mise en place du projet PEUL (Projet Environnnement Urbain de Lomé), piloté par la municipalité de Lomé et plusieurs ONG, depuis 2007. Des dépôts d’ordures sauvages persistent en différents lieux.

Par ailleurs, l’entassement simple des déchets à la décharge génère des émissions de méthane (contribuant à l'accroissement de l'effet de serre), et une pollution de la nappe phréatique. Des études ont montré que la production actuelle d’ordures ménagères dans le 5e arrondissement de la ville est de l’ordre de 107 tonnes par jour, soit près de 39 000 tonnes par an.

 

Projet

Séparation des déchets organiques et des refus sur une table de tri à Lomé © M. Sanou

Le projet de Lomé vise à transformer annuellement 25 000 tonnes de déchets bruts permettant une production de 4 500 tonnes de compost.

 

Le projet vise ainsi une réduction des émissions de méthane à hauteur de 40 000 tonnes de CO2e sur 10 ans.

 

Il s'intègre, par ailleurs, dans la politique de gestion des déchets définie par la municipalité, en complément du projet PEUL (Projet Environnement Urbain à Lomé) et propose également de valoriser les déchets de verre à destination du BTP par exemple.

 

 

Bénéfices

 

Bénéfices environnementaux 

Arrosage des andains à Lomé © M. Sanou

  • Production d'un amendement organique de grande valeur pour les sols sableux de la bande côtière de Lomé ;
  • Diminution de la part des engrais chimiques utilisés par les agriculteurs ;
  • Amélioration de l'état sanitaire de la ville de Lomé ;

  • Réduction des déchets mis en décharge et allongement de la durée de vie de la décharge actuelle.

  • Diminution des nuisances causées par un site de décharge mal contrôlé (infections, maladies humaines et animales, incendies, émission de particules, pollutions).

 

Bénéfices économiques et sociaux

  • Création d'une entreprise de plusieurs dizaines d’ouvriers-composteurs issus principalement des populations défavorisées. Ces employés bénéficient de meilleures conditions de travail et d'un suivi médical.

  • L'emploi d'amendements organiques permet le développement de l’agriculture péri-urbaine.

  • Pérennité du projet, par l’autonomie financière de l’activité, grâce à la vente de crédits carbone et des produits issus de la valorisation des déchets.

  


Reportage de l'émission de RFI "C'est pas du vent !" à Lomé

 

Partenaires 

  • ENPRO assure la pré-collecte des déchets et la gestion quotidienne et le développement du site de compostage ;

  • L’association GEVALOR apporte un appui technique et organisationnel à ENPRO dans le développement du projet ;

  • La FONDATION GOODPLANET assure le pilotage global du projet avec l'appui d'ETC TERRA et apporte un cofinancement du projet à travers la vente anticipée des crédits carbone qu'il délivrera ;

  • La commune de Lomé assure la gestion des déchets et notamment la récupération des refus présents sur le site de compostage ;

  • Le Fonds Suez Environnement Initiative et la région IdF apportent un appui à la réalisation des objectifs et des activités du projet, permettant le financement des infrastructures et services du site ;

  • Les structures AJEPE et IMAGE ainsi que l'ONG JACE assure avec ENPRO la pré-collecte des déchets dans les quartiers environnants et leur acheminement sur le site de compostage.

  

Publications